• jeux des pyramides

    un jeu tout simple à réaliser tant le matériel est facile à trouver et tellement riche.

    A l'aide de 5 élastiques, tirés par 4 enfants, le but étant de former une belle pyramide à l'aide de gobelets en plastique.

     

     Quelques exemples progressifs menant à la coopération :

    - avec une contrainte concernant le nombre de gobelets à utiliser.

    "Réalisez une pyramide de X gobelets".

    - en y ajoutant une contrainte de temps.

    "Réalisez une pyramides de X gobelets en moins de 5 minutes".

    - en y ajoutant une contrainte au niveau des responsabilités.

    "Réalisez une pyramides de X gobelets en moins de 5 minutes. Tous les membres de l'équipe doivent participer, en réalisant au moins une tâche durant le défi". 

     

    Une autre variante : 

    1. Diviser le groupe en 2.
    2. Placer un panneau (ou dresser un drap) entre les 2 équipes.
    3. Leur demander : "Réalisez une pyramides de X gobelets en  5 minutes. Tous les membres de l'équipe doivent participer, en réalisant au moins une tâche durant le défi. Le défi devra être réalisé sans le moindre bruit". 
    4. Au bout des 5 minutes, rabaissez le drap tendu ou le panneau. Les 2 équipes auront normalement réalisé la tour.  "Si ce n'est pas le cas, vous direz  : "Nous recommencerons l'activité un autre jour. Vous n'avez pas, cette fois-ci, réalisé votre tour en 5 minutes. Mais je suis certain que vous y arriverez la prochaine car vous serez plus à l'aise dans les manipulations".

    Pourquoi ne pas leur demander ce qui a fonctionné et ce qui a moins fonctionné (et les raisons) ?

     

    un grand merci à Jean-Pascal pour son commentaire ;-)

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    4
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 14:02

    Voilà Jean-Pascal, 

    Grâce à tes précieux commentaires, j'ai pu adapter l'article pour le rendre encore plus riche ;-)

    Vive le web interactif

    3
    Jean-Pascal CÔTE
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 13:04

    Bonjour Frédéric,

    Merci pour ce retour qui clarifie un peu mieux le contexte. Peut-être manque t-il quelques indications sur l'esprit de l'exercice qui permettrait de mieux comprendre les attendus. On pourrait ajouter aussi qu'il est très important après chaque exercice de faire une célébration venant saluer les réussites et les échecs de chaque groupe. Se poser la question de l'échec mais aussi de la réussite me semble complètement nourrir l'expérience. Je le constate dans les entreprise où la question du pourquoi ça marche n'intéresse personne ! Quel dommage, surtout quand le contexte change et que les recettes d'hier ne fonctionnent plus. 

    J'attends avec impatience la variante :-)

     

    2
    Jean-Pascal CÔTE
    Mercredi 30 Décembre 2015 à 13:02

    Bonjour,

    Passionné par toutes les techniques pédagogiques je suis tombé vraiment "par hasard" sur votre site. L'exercice collectif que vous proposez est vraiment très intéressant. En revanche je notre une dérive dans votre question "qui terminera le plus vite ?". La question n'est pas tant de savoir qui sera le gagnant, avec le risque de créer un mécanisme bien connu de reconnaissance, mais plutôt celui de réfléchir ensemble à la force du collectif comme ressource. Ainsi on invitera certainement les enfants à réfléchir et à exprimer leurs ressentis concernant cet exercice (facilités, difficultés, etc.). En aucun cas, me semble t-il, cet exercice n'a vocation à permettre à un groupe de dire nous sommes meilleurs que les autres. Si tel était le cas on tomberait dans le travers des entreprises qui aiment à mettre les gens en concurrence et non à les faire travailler ensemble.

    Mes meilleurs voeux pour 2016

     

     

      • Mercredi 6 Janvier 2016 à 12:25

        Bonjour Jean-Pascal,

        Je suis entièrement d'accord avec toi... 

        Effectivement, ici, la compétition est mise en avant. C'est un parti pris.  Je t'avoue que les enfants (et les adultes lors de mes formations) lesquels je travaille ne voient pas là la moindre compétition négative. Dans un jeu, la notion de défi est importante et en est même un ingrédient essentiel. Tout dépendra de la manière dont on leur présente le jeu et aussi comment on finalise ce jeu.

        Faire du coopératif à tout-va n'est pas non plus une solution. Le compétitif permet aussi de temps en temps à certains de faire naître des compétences (parfois même enfouies bien loin), d'où l'intérêt également de choisir des jeux divers et variés mettant en avant des compétences différentes (intellectuelles, sportives, d'agilité,...). 

        Je vais modifier l'article afin d'y rajouter une variante ;-)

        Merci pour l'attention portée à cet article et n'hésite pas à faire partager cette découverte à tes collègues ;-)

        Je te renvoie également mes meilleurs voeux pour une année 2016 encore plus ludique. 

        Fred

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :